fbpx
  • No Products in the Cart

Road Trip : 10 Jours en Islande

INFORMATIONS & UTILITÉS

L’Islande est un pays situé à 300km du Groenland, en-dessous du cercle polaire arctique. Il s’étend sur plus de 100 000km2.

Formalités : pour les ressortissants de l’Union Européenne, une carte d’identité suffit sinon un passeport
Devise : KR / Décalage Horaire : – 1 heure
Meilleures Saisons : en été, les températures sont douces et les journées plus longues ou en automne, pour voir des aurores boréales
Santé : pas de vaccin nécessaire
Électricité : 230V – pas d’adaptateur nécéssaire

Je vous conseille de préparer votre valise avec précaution… J’ai passé la majeure partie trempée car mes vêtements n’étaient pas assez étanches et ce n’est pas agréable et on passe tout le séjour malade 😉

PARCOURS & TRANSPORT

Vols ✈️

Pour des vols directs, c’est à 3h (seulement) de Paris. Nous sommes partis de Paris avec la compagnie Transavia, nous avons payé 300€ par personne (bagages compris, l’aller/retour).

Transports 🚗

L’Islande compte de nombreux spots dispersés sur toute l’île : il est donc important de planifier un maximum le parcours pour minimiser la perte de temps. Si vous n’aimez pas passer du temps sur la route, cette destination n’est pas pour vous.

La voiture
C’est le meilleur moyen de transport pour un road trip à travers les magnifiques routes islandaises. Nous avons loué deux voitures pour neuf personnes, un Nissan Quashquai et un Nissan Quashquai XTrail (avec le matériel de photographe et les rivières à traverser, trois 4×4 auraient été plus pratiques). Attention aux radars, les amendes sont élevées et strictes.

Le bus
Il existe un important réseau de bus. Plusieurs compagnies sont présentes dans toutes les régions, y compris dans le centre. Et vous avez aussi des tours opérateurs pour faire les différents spots connus si vous aimez les voyages tout organisés (sans trop de liberté).

L’avion
Couramment utilisée par les islandais, cette alternative permet de se déplacer facilement dans les différents petits aérodromes avec des vols internes. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester ce moyen de transport mais pour un prochain ça sera l’idéal.

Le bateau
Plusieurs ferry desservent le périmètre de l’île, notamment de toutes petites îles situées au Sud de Reykjavik. De même, j’aimerais beaucoup prendre ces bateaux dans les eaux glacées, à voir pour un prochain voyage.

ITINÉRAIRE & SPOTS

Voici l’itinéraire que nous avons réalisé en huit jours de road trip sur la partie sud du pays. Vous n’aurez pas le temps de faire toute l’île tellement elle est vaste, il faudra donc faire des choix et ne pas avoir pas peur de s’aventurer à l’intérieur des terres.

JOUR 1 🗺

Kirkjufell 🌋

Nous avons démarré ce voyage par une première expérience magique : admirer le lever de soleil face à Kirkjufell, cette montagne la plus photographiée du pays. Elle est située à 463 mètres d’altitude sur la péninsule de Snæfellsnes. Les couleurs des premières lumières et la tranquillité du spot (très prisé des touristes en journée) en valent la courte nuit de sommeil.

JOUR 2 🗺

Bruarfoss 💦

Son bleu éclatant lui vaut le nom de la cascade « Powerade ». S’il pleut, le sentier au départ du parking (que vous trouverez au bord de la route 37) est particulièrement boueux (basket blanches et tongs à éviter) mais il vous mènera à la première plus petite chute. Continuez le chemin pour arriver au coeur même de la cascade (courage !).

JOUR 3 🗺

Kerlingarfjöll 🏔

Situé plus au centre de l’île, les paysages y sont dignes d’un film martien. C’est probablement le spot le plus froid mais le plus époustouflant de notre voyage. On y accède par les F-Roads qui nécessitent un 4×4 et qui ne peuvent être empruntées en hiver. Les geysers et ces énormes collines oranges, couvertes de glaces au sommet sont un spectacle à ne pas manquer.

JOUR 4 🗺

Hàifoss 💦

En un jour, on a eu la chance de vivre deux saisons. La neige, le matin et le l’après-midi, nous ont offert deux décors différents. Ce spot regroupe plusieurs cascades que l’on peut admirer au bord du canyon. Le coucher de soleil colore l’horizon d’une belle lueur, si la vue des cascades devient monotone.

Ljótipollur 🏔

On a rarement eu une météo défavorable mais ici, la neige est tombée. Habituellement, le lac offre une belle réflexion. On peut grimper 10 minutes sur la colline pour avoir un large panorama, dévoilant de nombreux lacs bleus, des immenses cratères et des montagnes aux couleurs vertes pétantes.

Landmannalauggar 🌋

Ce fut la région qui nous a le plus séduit. Les paysages sont incroyables, loin des routes goudronnées, uniquement accessible en 4×4 via les F-Roads ; on a la sensation d’être seul au monde. La poudre volcanique et les cratères nous donnent l’impression d’être sur la lune, une lune chaude ! Pour les amoureux de la photo, c’est un vrai terrain de jeux.

JOUR 5 🗺

Seljalandsfoss 💦

Une des cascades les plus connues d’Islande. La particularité de ce spot est de pouvoir marcher derrière le rideau d’eau qui mesure 65 mètres de haut ! Et c’est là qu’il faut prévoir une première tenue de plongée… Il y a beaucoup de monde, je vous conseille d’y aller tôt. Ou alors vous pouvez tenter un coucher de soleil, le orange sur la verdure donne une atmosphère unique.

Dyrhólaey 🐧

Cette petite péninsule est le point le plus au sud de l’île. Arrivé au sommet, on a une vue imprenable sur l’océan mais aussi sur la fameuse plage de sable noir. À la base cette île volcanique est venue se coller aux terres pour former une arche. C’est là-bas que vous aurez la chance de voir des macareux (mon rêve, qui n’a pas été réalisé).

Reynisfjara 🌊

La ballade sur le sable noir et ces blocs de rochers dressés sur l’eau, font de ce spot un détour à ne pas manquer. Attention, c’est aussi un endroit très dangereux. Chaque année, plusieurs islandais et touristes meurent, emporter par les vagues. On a l’impression d’avoir un tsunami à chaque vague qui touche le sable…

Sólheimasandur Plane Wreck 🛩

Un spot légendaire, mais qui se mérite. 45 minutes de marche plus tard et vous vous retrouverez en face d’un DC-3 de la marine américaine. Echoué en 1973, cette épave est très prisée des touristes. On parle d’un crash aérien, je vous conseille donc de vérifier votre vaccin du tétanos, et également de ne pas monter dessus si vous ne souhaitez pas terminer avec la même tête que l’avion…

JOUR 6 🗺

Skógafoss 💦

Son rideau de 60 mètres de haut et 25 mètres de large est époustouflant. Selon la légende, un enfant aurait trouvé un trésor laissé par un viking derrière la cascade. On a pu profiter de notre toute première aurore boréale dernière la cascade, une expérience magique (utilisez le site en.vedur.is pour connaître l’intensité et les zones des aurores le jour même).

Seljavallalaug 💦

L’Islande regorge de sources d’eaux chaudes, et la piscine cachée de Seljavallalaug vous offrira un moment de détente bien mérité, au chaud entre deux cascades. Plantée au milieu de deux montagnes, la vue est également très appréciable. Il ne faut jamais boire l’eau, ni mettre la tête dedans, le souffre peut entraîner… la mort 😉

JOUR 7 🗺

Skaftafellsjökull 🧊

L’Islande, que l’on appelle la terre de feu et de glace, possède la plus grande calotte glacière d’Europe et quel spectacle ! Les mini-icebergs nous propulsent directement en Antarctique. Je vous laisserai regarder par vous-même les photos d’il y a une dizaine d’années… Il serait peut-être temps d’y aller maintenant, si vous voulez le voir un jour.

Diamond Beach 🌊

Toujours dans cet esprit de glace, cette plage au sable noir a la particularité d’être incrustée de blocs de glaces échoués. Ils se détachent à cause du réchauffement climatique. Vous pourrez croiser des phoques mais aussi beaucoup de chinois… Comme tous les spots victimes de leur succès, je n’ai pas apprécié ce spot, qui manque d’authenticité.

Jökulsárlón 🧊

L’un des lagons de glace les plus connus d’Islande (et pour cause) : ses énormes blocs de glaces qui, comme Skaftafellsjökull, vous transportent tout droit vers le pôle Nord. C’est le lac le plus profond d’Islande et avec un peu de chance, on peut y apercevoir aussi des phoques, puisque c’est de l’autre côté de la Diamond Beach.

JOUR 8 🗺

Le phares de Hvalnes ⚓️

Difficile de passer à côté de ce phare aux couleurs orangées. Si l’envie vous prends de le visiter, on vous recommande de bien visser votre chapeau ou votre casquette : ça vente ! La vue sur la plage avec la chaîne de montagne est à couper le souffle. Et puis retrouver le calme, ça fait du bien aussi 🙂

Fjaðrárgljúfur 🏔

Aussi imprononçable que magnifique, ce canyon de 1,3 kilomètres de long a été creusé par la fonte glacière formée il y a plus de 9000 ans. Bien que touristique, ce spot vaut vraiment le détour. Essayez de vous y rendre au lever de soleil pour profiter d’un peu de calme tout en admirant les tons orangés.

Reykjavik 🏙

Le voyage s’achève par notre point de départ : la capitale Islandaise. Loin des paysages désertiques, des cascades ou des glaciers, on y trouve de jolies ruelles au centre ville aux allures de San Francisco et une impressionnante église Hallgrímskirkja. On n’a plus du tout l’impression d’être en Islande, on retrouve de la civilisation.

HÔTELS & HÉBERGEMENTS

Les Airbnb ont été notre choix privilégié pour nous reposer, mais également pour les prix proposés car même s’ils sont relativement élevés, ils nous ont permis d’économiser sur notre budget.

Dans certains endroits comme vers Haìfoss ou dans les hautes terres, il n’y a pas d’autres choix que de dormir à l’hôtel. Voici les hôtels dans lesquels nous avons séjourné :

Volcano Huts
Þórsmerkurvegur Thorsmörk via road F249, 861 Hvolsvöllur, Islande
110€ la nuit
Un établissement de « Glamping » mêlant simplicité et réconfort

The Highland Center Hrauneyjar
Sprengisandsleið F26 Iceland IS, 851 Hella, Islande
200€ la nuit
Un refuge au confort simple situé au milieu de nulle part

RESTAURANTS & BARS

Comme pour les hôtels, les prix islandais des restaurants sont relativement élevés. On a opté pour des repas achetés préalablement dans les stations service, à déguster en route ou à préparer dans les Airbnb (autant vous dire que c’était sandwich triangle, chips et nouilles chinoises pendant une semaine). Et si vous avez envie de profiter de vos soirées entre amis avec de l’alcool, achetez tout en arrivant à l’aéroport, sinon vous allez faire un arrêt cardiaque.

BUDGET & ALTERNATIVES

L’Islande présente l’avantage d’activités gratuites : tout les spots naturels sont gratuits à l’exception de certaines sources d’eaux chaudes comme le Blue Lagoon (que l’on n’a pas fait, car beaucoup trop cher). Pour le reste, il va falloir mettre la main au portefeuille.

Pour huit jours, en saison moyenne, comptez environ 1500€ par personne (comptez le triple pour avoir un voyage de rêve).

Pour un week-end, on vous conseille de garder : Landmannalauggar, Fjaðrárgljúfur, Skógafoss & Kerlingarfjöll.

Pour une durée plus importante (un mois c’est l’idéal), nous vous conseillons de visiter le reste de l’île (soit le Nord et l’Est), tant l’Islande regorge de trésors éparpillés aux 4 coins de la carte. Le centre quant à lui n’est pas accessible en hiver, les F-Roads étant généralement ouvertes de juin à octobre.

Vous pouvez retrouver toutes mes adresses sur l’app Mapstr avec @marion.bertorello !

2 Comments

  1. Répondre

    charliedeer

    10/12/2020

    Je mets précieusement ton article de côté en espérant pouvoir bientôt y faire un road trip. J’aurais aimé le faire cet automne, peut-être l’an prochain du coup !
    Tes photos me donnent encore plus envie d’y aller en tout cas ! Ça fait rêver 🥰

    • Répondre

      Marion

      11/12/2020

      Coucou !

      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂
      Si tu as d’autres questions auxquelles je n’aurai pas répondu dans l’article, n’hésites pas.

      J’ai aussi hâte d’y retourner pour découvrir une autre partie du pays, beaucoup moins connue.
      Globalement, je trouve que c’est une destination hostile, mais tellement dépaysante !

Leave a Reply to charliedeer / Cancel Reply