fbpx
  • No Products in the Cart

Road Trip : 8 Jours dans la Province de Salta

Pour ces 30 jours en Argentine, j’ai émis 7482.93kg de CO2, compensés par l’achat de 8 teqCO2 d’une valeur de 168€ TTC 🌱

INFORMATIONS & UTILITÉS

Formalités : un passeport pour les Européens et les Suisses, valable 6 mois avant la date de retour
(avoir un billet retour ou de continuation est obligatoire). Pas de visa nécessaire, pour un séjour inférieur à 90 jours.
🧑🏽‍✈️ Le passage à la douane est long : comptez 1h30. Ils vérifient l’assurance voyage (COVID),
ainsi que le document Migraciones et ne mettent pas de tampon sur votre passeport.

Devise : Peso Argentin (ARS) / Décalage Horaire : -5h en été & -4h en hiver

Meilleure Saison : Le Nord-Ouest argentin est agréable d‘avril à septembre pour avoir des températures douces (entre 11 et 17) ; également d’octobre à décembre pour avoir des températures plus chaudes (autour de 21).
La période de janvier à mars est déconseillée, car même si les températures sont bonnes, il pleut souvent.

Santé : Hépatite A & B / Rage / Typhoïde / Fièvre Jaune > vaccins recommandés

Électricité : Vous trouverez du Type C, celui que l’on a en France avec deux fiches rondes ; et également du Type I, celui qui possède trois fiches plates (et pour ce type, il faudra acheter un adapteur sur place, car en France, il est difficile d’en trouver).

Assurance Chapka : 91,80€ pour un Cap Assistance 24h/24 par personne pour 30 jours (3,06€ par jour) ; sans l’option annulation.

Internet : deux eSIM via Holafly (15 jours – 6Go)

Langue : téléchargez « Espagnol » via Google Traduction pour qu’il soit accessible hors ligne.
Très peu d’Argentins parlent l’anglais, sauf à Buenos Aires.

PARCOURS & TRANSPORT

Vols 🛫

Cette destination fait partie de notre Billet Tour du Monde.
Nos vols ont été opérés par Lufthansa, de Paris en passant par Francfort, jusqu’à Buenos Aires.
Pour nos vols internes, nous sommes passés par Aérolinas Argentinas via Ulysse (-10€ avec PQ3EIM1HX).
Nous avons payé 142€ pour 2 pax depuis Iguazu jusqu’à Salta + 30€ pour un excédant bagages de 18kg.

Location Voiture 🚗

Pour visiter cette province, il faudra vous équiper d’une voiture. Vous serez libres de vous arrêter pour contempler les magnifiques paysages, faire vos photos et vous restaurer. Depuis des années, nous réservons via RentalCars.com. Cette fois-ci, nous choisissons la compagnie Rentar Low Cost : nous avions observé l’état des voitures, et elles ne sont clairement pas entretenues. Nous avons payé 520€ pour 2 pax pour 12 jours (avec Full Insurance : idéale pour le rapport qualité/prix). Au retour, nous avions perdu un enjoliveur, facturé par la suite 20€. Après avoir envoyé la facture, ainsi que des photos avant / après nous avons été aussitôt remboursés.

Conseil : téléchargez l’app Maps.me (+ la carte de l’Argentine) pour vous déplacer sans utiliser vos données mobiles.

ITINÉRAIRE & SPOTS

Les Vallées Calchaquíes s’étendent sur 500 kilomètres de long entre les provinces de Salta, de Catamarca et de Tucumán.

Jour 1 : de Salta à Molinos (en passant par Cachi)

> Quebrada de Escoipe : situé à 57km de Salta, ce ravin agricole retrace la vie des Incas.
On peut y admirer des collines multicolores, une végétation incroyable et des sols rougeâtres. 
> Cuesta del Obispo : cette « Pente de l’Évêque » très sinueuse de 20 kilomètres sur la Route 33 se situe entre Escoipe
et Piedra del Molino avec un dénivelé de 1200 mètres. Les points de vue sont dingues !
> Valle Encantando : cette vallée est un haut lieu d’observation pour les condors.
Durant les beaux jours, on peut observer des peintures rappelant la culture aborigène.
> Mirador Piedra del Molino : c’est le point le plus haut de la Cuesta del Obispo : nous sommes à 3457 mètres d’altitude.
C’est aussi la porte d’entrée du Parc National Los Cardones.
> Recta de Tin Tin : cette portion de route longue de 18km est parfaitement rectiligne.
Elle traverse le Parc National Los Cardones dans une zone semi-aride pour admirer des cactus géants.

Où manger : El Papabuelo à El Carril
À 70$ l’empanada au fromage, vous aurez tort de vous en priver, ce sont les meilleurs de la région.
Où dormir : Hacienda de Molinos*** à Molinos
Ce manoir du XVIIIe siècle a été la dernière demeure du gouverneur de Salta. 119€ la nuit (Tarif Genius) – PDJ Compris

Jour 2 : de Molinos à Angastaco (via la Route 40)

> Molinos : cette bourgade tient son nom des moulins construits sur la rivière.
Son église représente bien l’art colonial. C’est aussi à partir de cet endroit que la route devient compliquée…
> Cachí : ce village perché, à 2660 mètres d’altitude a du charme.
Ses maisons blanches, ses rues pavées, ses bières artisanales et son musée archéologique valent le coût de s’y arrêter.
> Seclantás : ce hameau, habité par 300 argentins est connu pour son Iglesia del Carmen.
C’est ici que vous pourrez repartir avec un poncho en laine de lama ou d’alpaga.
> Laguna del Brealito : ce lac d’eau douce est une énigme pour la région : des ovnis y passeraient,
un animal inconnu y habiterait… Les peintures rupestres sur les pierres donnent des frissons (via Ruta 56).

Où manger : Viracocha à Cachí
Ce restaurant, situé sur la place du village, propose une cuisine de fusion provenant des Andes.
Où dormir : Hostería Municipal de Angastaco à Angastaco
Cette auberge est rustique et propre. 24€ la nuit – PDJ Compris (qui est en réalité seulement un café)

Jour 3 : de Angastaco à Cafayate

> Angastaco : ce village est entouré de vignes, de champs d’anis, de poivre et de cumin :
l’odeur dans cette région est vraiment agréable. Loin des lieux touristiques, vous y serez au calme.
> Quebrada de las Flechas : situé au 4406 (pour la photo), ce ravin force l’admiration.
Perché à une altitude de 4400m, ces formations rocheuses hautes de 20m, en forme de flèches datent de 20 millions d’années.
> San Carlos : c’est le dernier arrêt avant d’atteindre Cafayate.
Connu car lors de l’indépendance, c’était la commune la plus grande de la vallée. Parfait pour les produits régionaux à bas coût.

Où manger : Vitilla à San Carlos
Ce restaurant, situé sur la place du village (encore), propose une cuisine simple et typique.
Où dormir : Hotel Asturias*** à Cafayate
Cet hôtel est de loin le plus confortable de notre séjour. 133€ la nuit – PDJ Compris (2 nuits)

Jour 4 : Cafayate

> Cafayate : cette cité viticole, située à 1600 mètres d’altitude est à faire ! Avec son amplitude thermique de 11 degrés,
elle offre les meilleurs vins du pays : faites une dégustation dans l’une des bodegas.
> Vignoble Piattelli : la visite de cet endroit est typique. Trois formules de dégustation vous sont proposées.
Vous apprendrez les étapes depuis la vigne jusqu’au vin le tout dans un cadre sublime.
> Quebrada de las Conchas : rendez-vous au 30 de cette route pour avoir cette vue sublime avec la chaîne des Andes.
Ce spot a émergé suite aux mouvements marins et à l’activité terrestre (via Ruta 68).

Où manger : Vignoble Piattelli à Cafayate
Le meilleur restaurant : les plats sont délicieux et bien accordés pour être dégustés avec vue sur la Cordillère des Andes.

Jour 5 : de Cafayate à Salta (via la Route 68)

> La Yesera : l’entrée de ce spot se fait au niveau de la route via un sentier appellé « Los Estratos » ;
puis après une marche de 30 minutes, vous pourrez admirer des montagnes colorées.
> La Viña : ce petit village, peuplé de 1500 habitants est connu pour ses vignobles jésuites mais aussi
ses productions de piments, ail, oignons et ses élevages bovins.
> Coronel Moldes : on sent les vibes de la Bolivie et du Paraguay en passant par ici.
Mais surtout, les sons italiens… Encore plus avec un tour en barque sur le Lac Cabra Corral.

Où manger : Ta’Berna sur la Route 68
Ce bouiboui est la bonne surprise de ce trajet retour : simple et bon.
Où dormir : Alejandro I Hotel***** à Salta
Notre point de chute favoris à chaque arrêt à Salta ! 95€ la nuit (Tarif Genius) – PDJ Compris

Jour 6 : de Salta à Tolar Grande

> Quebrada del Toro : c’est à travers ces gorges que le « Train des Nuages » (Tren a las Nubes) passe 2 fois par semaine.
Ce chemin de fer permet de relier Salta à la ville minière de San Antonio de los Cobres.
> Planta Solar Fotovoltaica (Olacapato) : on part depuis Salta par la Route 51 pour rejoindre après 222km,
la seconde plus grande centrale solaire d’Argentine. Elle couvre 350 hectares avec 554 580 panneaux solaires.
> Salar de Pocitos : finaliste à l’élection des Sept Merveilles d’Argentine, ce désert de sel se situe à 3660m d’altitude
et fait 360km2. Son village, du même nom, se compose de 15 familles autonomes.
> Desierto del Diablo : cette cuvette « rouge sang » est formée par de grandes dunes fossilisées
et quelques montagnes érodées aux couleurs pastels. On y trouvera des dépôts de sel également.
> Salar del Diablo : après 7 virages, les 7 Cuervas (en réalité, il y en a bien plus), vous arriverez à ce dernier désert de sel,
avant d’atteindre le village. Ses couleurs avec le soleil rendent magique le lieu.
> Cerro Macón : cette montagne, qui gravite à 5611m d’altitude permet aux habitants d’avoir de l’eau.
Une fois par an les habitants entreprennent son ascension pour remercier la Pachamama de ce cadeau.
> Tolar Grande : ce village est situé à 9h de route de Salta à 3700m d’altitude.
C’est à la fois dangereux et spectaculaire : déserts, volcans, collines colorées et mers salées sont au programme.

Où manger : Planet Puno à Pocitos
Cet arrêt sera bien mérité ! C’est rudimentaire, mais c’est le seul sur le chemin.
Où dormir : Chez Faustina à Tolar Grande
Le logement est compris dans le tarif de l’excursion, vous ne choisissez pas où vous dormez.

Jour 7 : Tolar Grande

> Ojos Del Mar : c’est ici que se trouvent les seuls stromatolites (pierres fossiles datant de 3 milliards d’années)
à une telle altitude. Les toucher reviendrait à contaminer un poumon de notre planète. 
> El Arenal : c’est en escaladant ce spot que vous aurez la plus belle vue sur la Cordillère des Andes !
Vous êtes à 5505m d’altitude, de quoi donner une bonne condition physique pour la suite.
> Cueva del Oso : cette grotte de l’ours est nichée au milieu des centaines de montagnes, dunes et autres phénomènes.
Il ne vaut mieux pas être claustrophobe pour la traverser…
> Salar de Arizaro : ce désert de sel est immense : 1600km2 ! Ce lieu est devenu célèbre car en plus d’être gorgé de sel,
vous y trouverez également du fer, du marbre, du cuivre et de l’onyx. 
> Cono de Arita : cette étrange pyramide volcanique (un géoforme) composée de lave noire et de sel,
est considéré comme l’un des cônes les plus parfaits au monde avec ses 200m de hauteur.

Où manger : La Doncella à Tolar Grande
Cet arrêt sera bien mérité ! C’est rudimentaire, mais c’est le seul sur le chemin.
Où dormir : Chez Faustina à Tolar Grande
Le logement est compris dans le tarif de l’excursion, vous ne choisissez pas où vous dormez.

Jour 8 : de Tolar Grande à Salta

> Viaduc La Polvorilla : ce viaduc, construit entre 1930 et 1932 se situe 4200m d’altitude.
Même si le train ne passe plus que deux fois par semaine, on vous conseille de vous y rendre à 13h pour faire une photo.
> San Antonio de los Cobres : voici le chef lieu du département de Los Andes.
À la base connu pour son industrie minière car riche en cuivre, ce village est devenu incontournable pour qui veut passer au Chili.
> Ruinas St Tastil : c’est le village archéologique le plus important d’Argentine. Même s’il n’en reste pas grand chose,
des zones de rituels sont restées intactes comme les cistas où étaient enterrés les corps des défunts.

Où manger : Quinoa Real à San Antonio de los Cobres
C’est là-bas que j’ai croisé Mama Coco… Un vrai repère si vous aimez le lama !
Où dormir : Alejandro I Hotel***** à Salta
Sa position centrale est vraiment idéale pour pouvoir tout faire à pied.

Conseil : la région de Tolar Grande est très hostile et reculée. Je vous conseille vivement de prendre un guide.
Nous sommes passés par Chantal (+54 9 3874 13-0545) pour ces trois jours au prix de 560€ pour deux personnes
(car nous étions trois voyageurs dans la voiture). Vous avez toutes les informations sur la page d’Origines Argentina.

BUDGET & ALTERNATIVES

Nous avons dépensé, pour deux personnes, 6600€ pour 30 jours en Argentine.
Vous pouvez réduire vos coûts avec quelques astuces citées dans l’article dédié à ce premier pays de notre tour du monde.
La plupart des prix sont indiqués directement dans l’article, en sachant que pour se restaurer, c’est bon marché.

Pour les alternatives, nous avons bien sillonné la région.
En revanche, nous n’avions pas la voiture adéquate pour certains spots qui nécessitent un 4×4. Notamment, la région de Catamarca qui regorge de pépites : le Salar d’Antofalla, le Cerro Galán, la Réserve Laguna Blanca ou encore le volcan Carachi Pampa.

Vous voulez découvrir notre itinéraire intégral en Argentine ? Road Trip : 30 Jours au Nord de l’Argentine
Vous avez du temps et envie de découvrir une autre région ? Road Trip : 5 Jours dans la Province de Jujuy

Vous pouvez retrouver toutes mes adresses sur l’app Mapstr avec @marion.bertorello !

LEAVE A COMMENT